Rechercher

Réduire ses déchets… et son budget

Nous allons commencer par poser les bases. On parle de plus en plus de « zéro déchet » mais qu’entend-on par là exactement ?


Il existe deux notions de « zéro déchet ».

La première, comme son nom l’indique, c’est réduire ses déchets. Cela peut être, utiliser l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille pour réduire sa consommation de plastique, ou encore utiliser des couches lavables pour réduire sa consommation de couches jetables.

bracelets uniques en cuir et tissu zéro déchet

La seconde notion de « zéro déchet » c’est consommer des produits fabriqués à partir de déchets (non un déchet n’est pas forcément sale, lol). Un déchet est une substance ou produit jeté ou abandonné parce qu’il n’a plus d’utilisation précise. Mais de nombreuses industries jettent des résidus qui peuvent avoir une autre utilité. Par exemple, un fabriquant de vêtements en cuir va jeter des chutes de cuir qui pourraient être utilisées pour fabriquer des objets plus petits (portefeuilles, porte-monnaie, bracelets…). Un fabriquant de faïence peut jeter des déchets qui pourraient être utilisés pour faire de la mosaïque...

lingette démaquillante en microfibre ultra douce imprimé vintage

En ce qui me concerne, pour réduire mes déchets, j’ai commencé à utiliser des microfibres pour me démaquiller. Je vous avoue que je n’aurais jamais commencé si on ne m’avait pas forcé un peu la main. C’était lors d’une vente par réunion de produits pour le visage, il a bien fallu que je joue le jeu. Et bien ce fut la révélation ! C’est encore plus doux que le plus doux des cotons jetables. Et ça démaquille encore mieux. Désormais, je n’utilise plus que ça pour me démaquiller ou juste me débarbouiller. Et mes enfants aussi, d’ailleurs.

C’est une première étape.

Concernant les essuie-tout lavables, je ne suis pas encore prête à essayer mais l’idée commence à germer doucement dans ma tête. Je n’ai pas encore testé mais je vous ferai part de mon retour d’expérience lorsque ça sera fait. Pour ça, c’est un peu plus compliqué à mettre en place car il faudra bien que toute la famille s’y mette ! Et je ne sais pas chez vous, mais chez moi on n’aime pas trop le changement.

Quoi qu’il en soit, si vous aussi vous utilisez des lingettes démaquillantes, de l’essuie-tout, des couches, des masques ou des culottes menstruelles lavables, vous faites du bien à votre budget en même temps qu’à la planète. C’est parfait ! Parce que quand on troque le jetable contre du lavable, l’économie n’est plus à démontrer, on est bien d’accord ?


Et si vous n’utilisez encore rien de lavable, ne culpabilisez pas. On est là pour s’y mettre. Je vous conseille de débuter par une chose. Une seule chose pour laquelle vous pourriez passer au lavable plutôt qu’au jetable. On a dit qu’on y allait étape par étape.


Dites-moi tout. Par quoi avez-vous ou allez-vous commencer ?

6 vues0 commentaire